L’initiative J’aime mon bistrot dans le quartier Voltaire Part-Dieu

Le secteur de la restauration connaît un moment extrêmement difficile, et le conseil de quartier est particulièrement attaché à ses restaurants et a décidé de vous relayer l’initiative J’aime mon bistrot, qui permet de soutenir les restaurants et brasseries près de chez nous.

Nos restos jouent en effet un rôle vital dans la vie de quartier, et rien ne nous réjouit plus que notre quartier quand son cœur bat en soirée ! De plus, on se souvient aussi tous de cet Artisdici incroyable consacré à la gastronomie du quartier, auquel de nombreux chefs du quartier avaient répondu présent.

Une opération de soutien essentielle

Vous avez peut-être entendu parler de J’aime mon bistrot, une initiative lancée par les grands acteurs de la Consommation Hors Domicile qui consiste à proposer un service d’achat de bons d’achat achetés par anticipation. L’idée est simple : préserver la souvent fragile trésorerie des établissements qui, depuis l’annonce de leur fermeture administrative le 14 mars à minuit, ne perçoivent pour la plupart plus aucun revenu alors que certaines charges continuent à courir.

Déjà convaincu ? Alors rendez-vous sur https://www.jaimemonbistrot.fr !

J'aime mon bistrot
J’aime mon bistrot : les restos du quartier Voltaire Part-Dieu

J’aime mon bistrot : des bons d’achat à utiliser bientôt

Si vous le pouvez, on vous invite à soutenir ces établissements. Achetez aujourd’hui un bon d’achat que vous pourrez utiliser demain, lorsque le confinement sera derrière nous. On vous propose un petit focus aujourd’hui des restaurants du quartier qui se sont inscrits à J’aime mon bistrot, un peu plus bas.

Le système est accessible à toute personne physique. On vous propose ci-dessous les liens vers les fiches des établissements du quartier qui sont déjà inscrits sur le site. Sachez qu’une carte actualisée sur le site de l’initiative est également disponible.

Vous avez trouvé le restaurant que vous souhaitez soutenir ? En voici une bonne nouvelle : c’est super pour lui, mais comment ça marche ?
1- Choisissez le montant du bon d’achat souhaité, TTC, de 1.50 à 50 €.
2- Ajoutez, si vous le souhaitez, un pourboire
3- Validez la commande
4- Saisissez vos informations personnelles (soyez très prudent : votre adresse email doit absolument être correcte pour recevoir votre bon d’achat)
5- Réglez votre commande
6- Consultez votre messagerie pour y retrouver votre bon d’achat.

Précisions :

  • Les partenaires de J’aime mon bistrot subventionneront les 10000 premières commandes d’un bonus de 50%.
  • Vous devrez utiliser votre bon d’achat en une seule fois.
  • Vous aurez jusqu’au 31 décembre 2020 pour le dépenser chez le restaurateur choisi.
  • Le pourboire n’est pas pris en compte dans le calcul du bonus éventuel évoqué ci-dessus.

Les restaurants du quartier inscrits à J’aime mon bistrot

Quelques restaurants dans le périmètre du conseil de quartier sont déjà présents sur jaimemonbistrot.fr :

  • Restaurant libanais Aklé : un délicieux resto du quartier, propose un mezzé à 4€, une assiette falafel à 9.50€, ou un bon C’est ma tournée à 50€ payé 47.50 €
  • La brasserie Folliet : du café à 1.50 € au bon d’achat de 50€
  • Restaurant Lyon Dakar : bons d’achat de 1.50 à 50€ à dépenser ensuite sur la carte de l’établissement
  • Taybé, la cantine à falafels : bons de 1.50 à 50€ à utiliser sur la carte du restaurant
  • Bagel Corner de la rue Desaix : on dit jamais non à un bon bagel de saison préparé avec amour, avec des bons d’achat de 1.5 à 50€ là aussi
  • Resto thai Siam bistrot, une carte savoureuse qu’on a hâte de retrouver dès la fin du confinement (pas de parti pris, non non :p)
  • Le bistrot de la place : bons de 1.5 à 50€
  • Le Grand café neuf : il parait que c’était avant le confinement un lieu de rendez-vous prisé du bureau du conseil de quartier quand on voulait se retrouver incognito 🙂 Bons de 1.5 à 50 €
  • L’Ethic’Café, certes il est côté 7e, mais il jouxte notre quartier alors ne soyons pas sectaires.

De nouveaux établissements devraient être ajoutés d’ici peu. Surveillez la carte interactive de près et n’hésitez pas à parler de l’initiative J’aime mon bistro aux restaurateurs que vous connaissez. En effet, vos patrons de restaurant préférés sont peut-être en plein désarroi et apprécieront de découvrir que des solutions existent.

Restaurateurs : inscrivez-vous !

Vous êtes restaurateur et aimeriez beaucoup faire partie des restaurant affichés sur la carte du quartier ? Alors n’attendez pas une seconde et rendez-vous sur l’espace Inscription du site J’aime mon bistrot ! Pour que votre inscription soit possible, il faut que le code NAF de votre établissement soit l’un des suivants :

  • 5510Z Hôtels et hébergement similaire
  • 5610A Restauration traditionnelle
  • 5610B Cafétérias et autres libres-services
  • 5610C Restauration de type rapide
  • 5630Z Débits de boissons

Pour les (futurs) clients des restos du quartier, pour une durée limitée, le système est « gagnant gagnant gagnant » pourrait-on dire. Les partenaires institutionnels de jaimemonbistrot.fr offrent 50% de crédit en plus aux 10 000 premières commandes.

Ces partenaires ont bien entendu grand intérêt à ce que l’activité du secteur reparte rapidement, et qu’un maximum d’établissements puisse survivre à la période de fermeture qui leur a été imposée. Mais c’est aussi un beau geste qui nous incite d’autant plus à relayer cette initiative dès aujourd’hui.

La FAQ du site J’aime mon bistrot est assez complète et devrait répondre à toutes les questions que vous vous posez sur l’initiative. Soyez en tout cas assuré que ce relais sur le site du conseil de quartier est entièrement gratuit et bienveillant, pour tous les restaurateurs du quartier qui nous manquent tant !

On a hâte de vous retrouver !

On vous parlera bientôt d’une autre initiative, appelée petitscommerces.fr, qui repose sur le même principe. Mais on n’a pas encore d’établissement dans le quartier Voltaire Part-Dieu à relayer pour le moment.

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des initiatives similaires à relayer. Nous ne manquerons pas d’en parler dans notre prochain emailing. On écrit régulièrement à tous les membres du conseil de quartier. Et on pense aussi à en parler dans ces colonnes !